AXES DE RECHERCHE



AXE BIOLOGIE ET ECOLOGIE ORALE

Infection et immunologie
Pathologies orales : interactions hôte-microorganismes lors de maladies parodontales et de candidoses et la carie dentaire. Via ce thème de recherche nous visons la compréhension : (1) des mécanismes régissant l'adaptation et la pathogénicité des microorganismes oraux (exemple Porphyromonas gingivalis, Candida albicans, Sterptococus salivarius, biofilms microbiens), (2) des mécanismes de défenses locales (cellules résidentes) et systémiques (cellules immunitaires) déployés pour contrer les pathologies que causent les microorganismes oraux. (3) étudier le rôle du senseur de quorum farnésol dans la formation des biofilms de C. albicans, (4) le rôle des ROS/RNS sur les systèmes de défense de l'hôte, (5) Régulation de l'expression des gènes de virulence chez Actinobacillus actinomycetemcomitans, (6) rôle des bactéries parodontopathogènes dans la destruction tissulaire et la résorption osseuse, (7) comprendre le rôle du xylitol dans la réduction de la carie dentaire, (8) Évaluation qualitative et quantitative de la réactivité immunologique relative à la péri-implantite, etc.
La compréhension des mécanismes d'interactions entre l'hôte et les agents microbiens aura pour vocation l'optimisation d'un diagnostic précoce et une intervention préventive et curative plus appropriée.

Le génie tissulaire et la cavité buccale
Le traitement des tissus gingivaux est devenu, depuis plusieurs années, une pratique courante en dentisterie. Pour satisfaire les demandes insistantes des patients en matière de prévention et de traitement de pertes tissulaires, de nombreuses procédures ont été développées pour pallier aux manques de tissus autologues et réduire les douleurs au niveau des sites donneurs. Dans cette optique, plusieurs chercheurs de notre axe oeuvrent dans le domaine du génie tissulaire. Nous trouvons plusieurs thèmes de recherche reliés à ce domaine dont : (1) la production, de structures épithéliales buccales autologues pour le traitement de tissus gingivaux défectueux (2) Régénération des glandes salivaires utilisant les cellules de la moelle osseuse, (3) l'étude des Rôles des PRPs et des BMPs sur l'angiogénèse et la guérison osseuse, (4) la production de structures tissulaires vascularisées, (5) l'étude de la place des biomatériaux dans la reconstruction tissulaire dans la cavité buccale, (7) Produire un modèle tridimensionnel minéralisé de dentine humaine à base de matrice extracellulaire et d'odontoblastes.
La production de tissus autologues par génie tissulaire est une alternative clinique fiable sans problème de rejet. Ces tissus pourront offrir un traitement permanent avec très peu ou pas de douleurs et de morbidité pour le patient lors de l'intervention chirurgicale. Ces modèles de tissus produits par génie tissulaire serviront aussi à mieux comprendre les mécanismes de pathogénicité de plusieurs microorganismes buccaux.

Membres (11)

- Rubens F. Albuquerque
- Jean Barbeau
- Fatiha Chandad
- Chrisovalantou Cheretakis
- Luc Giasson
- Reginaldo Bruno Gonçalves
- Daniel Grenier
- Hervé Le Moual
- Mahmoud Rouabhia
- Simon D. Tran
- Laurie St-Pierre